Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 14:18

Hier soir, ça n'allait pas tip-top .....

et ce matin, j'ai appris une pas tip-top nouvelle...

 

Mon frère et ma belle-soeur sont venus passés l'après-midi d'hier avec nous et en repartant ils ont eu un accident de scooter.....

 

Heureusement, rien de trop grave...ça aurait pu être pire...

Mon frère a des côtes felées, des douleurs abdominales à surveiller et des contusions un peu partout...ma belle-soeur a quand à elle été éjectée, a cogné la tête et est resté inconsciente plusieurs minutes......des pompiers en civil qui étaient dans les parages les ont de suite pris en charge....

 

Il se trouve qu'une voiture leur a grillé la priorité à un rond-point................et est partie !!!!

Surement rongé par le remord et voyant un attroupement, la police et tutti quanti autour d'eux, il est revenu et a avoué qu'il était fautif....

 

Ma belle-soeur a passé la nuit en observation en traumato...elle a un traumatisme crânien.....en plus de divers contusions elle aussi, évidemment......

 

Mais ils sont en vie.......

Depuis tout à l'heure, je suis un peu byzarre....


Tout d'abord, ces mots de mon frère " ça aurait pu être bien plus pire..on a eu de la chance"...ils me revoient inévitablement à notre accident à nous, avec Mari et Adam dans mon ventre (  ICI )....nous aussi nous n'arrêtions pas de répèter ceci, vu l'importance de l'impact, la vitesse à laquelle nous l'avions eu et contre quoi nous nous étions fracassés (poids lourd).....pour eux, c'est un peu pareil....scooter contre voiture, y'a pas photo.....

 

Et puis, je me suis sentie coupable aussi, parce-que c'est moi qui ai insisté pour qu'ils restent plus longtemps chez nous...s'ils étaient partis au moment où ils le voulaient, l'accident n'aurait pas eu lieu.....


(Ma belle-soeur, elle, s'en veut d'avoir refuser notre invitation a mangé chez nous...là encore ils ne seraient pas partis à cet Instant précis et aurait également échappé au choc...)


Mais comme me dit mon frère, et il a raison, c'est comme ça, c'est la vie, on ne peut pas composer qu'avec des "SI" ........

 

Et puis, il y aussi quelque chose à laquelle nous avons pensé avec Mari....les casques....s'ils ne les avaient pas eu.....ça aurait été dramatique! peut-être et même sûrement seraient-ils morts.....alors forcément ça nous met en rage! Pourquoi?


Combien de fois par jour on voit ces petits cons dans le village ou la cité pas loin faire des tours de scoot' sans casque...ou pire encore avec le casque à moitié mis, près à leur faire partir la tête en arrière et leur fracasser les cervicales au moindre choc......Ils ne se rendent pas compte.....inconscience, défi??? je ne sais pas, mais ça me met hors de moi!


Je ne sais pas si leurs parents sont au courant qu'ils font les cons pendant des heures à slalomer entre les voitures, à faire des roues arrière sur la route, sans casque (ou casque mal mis)....mais je tremblerais de terreur s'il s'agissait d'un de mes enfants.....

 

La vie, elle ne tient à pas grand-chose.....le hasard, des concours de circonstances....nous en avons encore eu la preuve........mais on peut aussi y prendre garde, avec la plus grande des attentions, parce-que putain, elle est précieuse!

 

 

Arsenik/ Chrysanthèmes (ça tient à rien la vie)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"LINO:
Je verse un peu de liqueur pour ceux qui nous ont quitté trop tot,
Ceux qui avec la mort ce sont frottés ou pris des poteaux.
À qui on a oté la vie, une auto-destruction,
À ceux qui ont sauté des cases, brulés des étapes.
Dans mon album photo, j'ai gardé ton sourire, les souvenirs d'été,
À en mourir des éclats de rire, des tripes, comme s'y on y était.
Courir après des chimères à 20 ans,
Amer à 30 ans ou plus, fier d'être un mouton dans ce bus direction le cimetière.
À quoi ca tient la vie, à rien,
Tu demandais rien à personne tu passais ton chemin.
T'as crevé comme un chien, le poumon perforé.
Demain le Parisien titre un autre fait-divers.
Des litres de sang, des jeunes éclatent les vitres,
Dis moi comment c'est la haut? à part qu'y a plus de bon shit.
Tous à poil aucun risque d'attraper une bronchite.
Putain j'ai mal, ca nique mon sens de l'humour,
Autour de nous rien que d'la mort alors mon frère parlons d'amour.
Elle avait la beauté du diable, un corps de déesse fiable,
Il a baissé sa garde pour une partie d'fesses sur la table.
Le désir était l'plus fort cousin, elle jetait des sorts,
Un tendre moment d'faiblesse, et c'est sa chienne de vie qui part en cendres.
Ca blesse, mais le ciel peut m'attendre,
J'veux kiffer la vie, avant de rendre la mienne.
Apprendre qu'on ne vit qu'une putain d'fois ici-bas,
Faut s'rendre à l'évidence, l'espoir c'est comme entendre son coeur qui bat.

Ca tient à rien la vie,
La mort demande jamais ton avis,
Elle ravit ton corps, encore des larmes et du sang sur le parvis,
Pour tous le même sort, le diable est ravi,
Ca tient à rien la vie, ca tient à rien la vie,
Ca tient à rien la vie, ca tient à rien la vie.

CALBO:
J'ai perdu beaucoup de temps à trainer, à m'faire engréner,
Par la misère freiner, par la spirale entrainer
Dans des plan foireux, j'ai drainé, la poisse, mené une vie nocturne effréné.
J'ai proné de beaux discours, déconné partout dégainé.
Rengainer ma fougue pour moi n'a pas était facile,
Mais j'ai gagné mon deal avec la vie, maintenant les barres s'empilent.
La ville m'appartient, je pèse, autour de moi je fais le bien,
Je tiens de beaux discours, soutiens l'aveugle, la veuve et l'orphelin.
J'ai beaucoup changé, je me suis rangé, évite le danger,
Plus de facilité à comprendre les gens, donner.
Quand j'ai quelque chose à faire, j'y vais à pied,
Je suis respecté, je n'peux m'en aller malgré les bruits qu'il y a dans cette allée.
Pourquoi je ne la traverserais pas, même si ces gars sont armés,
Je les connais tous, ils sont encore en train de déconner.
Dégommer des pigeons avec de putains de gros flingues chromés,
C'est ma racaille, c'est mon bithume gars, c'est mon tromé.
Je passe mon chemin, mais plus loin mes pas s'alourdissent,
Mes forces me quittent, des milliers de spasmes m'envahissent.
Mon coeur s'est tu, mon corps abrite une balle perdue,
Je suis le partout, têtu, pourquoi je suis passé dans cette rue?
La mort m'a fauché, j'entends la caravane s'approcher,
Je veux m'accrocher, mais c'est trop tard le diable m'a coché.
Je suis parti, putain je ne m'y attendais pas, je n'ai pas préparé,
Mes erreurs pas encore réparées, pour moi c'est fini,
Terminé les beaux gestes, les conneries.
Et si tu veux mon avis, ca tient à rien la vie.

Ca tient à rien la vie,
La mort demande jamais ton avis,
Elle ravit ton corps, encore des larmes et du sang sur le parvis,
Pour tous le même sort, le diable est ravi,
Ca tient à rien la vie, ca tient à rien la vie,
Ca tient à rien la vie, ca tient à rien la vie.

LINO:
Funérailles oraison funèbre, horizon flou et tébèbres fous,
On perd la raison on déraille, et célèbre le mal.
Une saison blache et sèche, une maison d'la douleur,
Une mèche allumée, un malheur une vision couleur sang.
À 100 pour cent innocent, brimés, monde crado phile, sado hostile aux ados,
La mort un eldorado, file en radeau, loin des villes en flammes noces de feu.
La mariée est en noir, et on confie son âme à Dieu le soir.
Ca tient à rien la vie, la mort demande jamais ton avis,
Elle ravit ton corps, ca ravit le fossoyeur avis.
À qui envie d'embrasser l'parvis,
Trépasser passer de l'autre coté ou le malin sévit.
Sévie à vie tu gardes les blessures quand pars un être cher,
C'est sur le sang ca coute cher, et j'en ai plus sur mon vet-sur.
Un rien peut faire basculer le chateau de cartes,
Les douilles partent dans les ghettos,
Les quartiers partent en couilles écarte les mythos.
Ca fout le dawa tôt, plus de soucis à présent, deux fois plus endurcis,
Les assassins ont 15 ans en sursis, ici rien n'adoucit les peines.
La haine pousse comme les tombes, la vie est une chienne.

Ca tient à rien la vie,
La mort demande jamais ton avis,
Elle ravit ton corps, encore des larmes et du sang sur le parvis,
Pour tous le même sort, le diable est ravi,
Ca tient à rien la vie, ca tient à rien la vie,
Ca tient à rien la vie, ca tient à rien la vie."

 

source paroles

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vivi 20/11/2011 20:03


Le propre des accidents, c'est justement ça : un accident. On ne peut pas le prévoir, on ne peut pas l'éviter, on est juste là au mauvais moment. Je suis sûre qu'on évite des drames tous les
jours. Mais quelquefois, on n'y coupe pas. C'est dur, mais tu as raison de relativiser : ils sont en vie tous les deux et ils vont se rétablir très vite. Bon courage à tout le monde. Gros bisous
affectueux.

Valérie 17/11/2011 21:44



Oh oui, elle ne tient qu'à un fil ! Je suis contente que ce ne soit pas plus grave... Je leur souhaite un prompt rétablissement... Gros bisous Sam



arlette 17/11/2011 20:49



oui ,ces jeunes et moins jeunes sont inconscients, comme ceux qui boivent avant de prendre le volant!!! ils risquent leur vie et celle des autres....


j'espere qu'ils vont vite se remettrent....


bisous



Cla 17/11/2011 20:13



Tu n'as pas à culpabiliser...


Souhaitons leur un prompt rétablissement!


Bisous



fred 17/11/2011 20:12



rho là là, il ne manquait plus que ça ! J'espère qu'ils vont mieux. Mais c'est vrai que ça ne sert à rien de culpabiliser, même si c'est tentant. Mille pensées pour vous, tiens-nous au courant



Lui...

  • : La vie n'est pas un long fleuve tranquille
  • La vie n'est pas un long fleuve tranquille
  • : je laisse libre cours à mes envies d'écriture, pour y parler un peu de moi, de mes enfants....de mes envies et de mes coups de coeur, de rire, de gueule! En somme, un peu de nous et beaucoup de partage...
  • Contact

Moi...

  • ~♥Samdalia♥~
  • Je suis un être humain, avec ses qualités et ses défauts....
  • Je suis un être humain, avec ses qualités et ses défauts....

Merci de votre voyage sur le fleuve...


 counter
     visiteurs  
1-photo picasa 2110

 

  Et à bientôt ....

 

 

 

 

 

Recherche

Le fleuve a sa boutique!

 

bijoux, cailloux...c'est chou!!


Et Avant ???

Bon voyage sur le fleuve...pas toujours tranquille...

1-photo picasa 2110-001

le fleuve passe par là...

1-photo picasa 2110

 

 

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez samdalia sur Hellocoton



Retrouvez samdalia surHellocoton

Vous êtes     sur le fleuve...