Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 18:27

 

Je me souviens quand nous nous asseyions ensemble, sur une chaise à côté du radiateur de la cuisine, et que tu me faisais sauter sur tes genoux, en chantonnant : "A cheval sur mon bidet, quand il trotte il fait des pets....prout, prout, prout...au pas, au pas, au  trot, au trot, au galop, au galop!!"...et comme je riais...

 

Je me souviens lorsque je te regardais revenir de ton travail..remonter cette grand côte avec ton Solex...


Je me souviens de cette odeur délicieuse et envoûtante des fraises du jardin, lorsque tu les touillais avec une cuillère en bois, dans ce gros fait-tout, et que ça promettait des matins de régal avec ta confiture maison...


Je me souviens comme tu acceptais toujours de faire des parties de "dadas", de nain jaune ou de 1000 bornes, alors que, sans doute, tu aurais préféré faire autre chose...

 

Je me souviens comme tu m'appelais, avec complicité, pour que je sauce un plat où avait cuit le rôti, ou que je "rogne" l'os du gigôt...

 

Je me souviens quand tu nous donnais le droit, pour aller à la cueillette aux champignons, d'avoir chacun notre petit couteau dans notre sac...

 

Je me souviens comme tu me laissais tremper un sucre dans ton café, à la fin du repas, et que je le laissais fondre dans ma bouche...

 

Je me souviens comme tu pliais ta serviette, après manger, toujours de la même façon, en forme de triangle, et comment ça me fascinait...je me souviens aussi que tu m'avais appris à le faire, moi-aussi...

 

Je me souviens comme tu m'autorisais à rester le samedi soir avec toi, une fois mes frères couchés, pour regarder les "Alfred Hitchkok" ou, plus tard, les "Ushuhaïa" à la télé...blotties sous une couverture...

 

Je me souviens comme tu m'avais appris à faire du chewing-gum avec des grains de blés....

 

Je me souviens comme tu nous donnais toujours le "sot-l'y-laisse" lorsque tu découpais le poulet...

 

Je me souviens comme tu me laissais mettre mes pieds gelés sur tes cuisses, pour les réchauffer, le samedi soir lorsque nous dormions ensemble...

 

Je me souviens comme jamais tu ne perdais patience quand tu nous faisais faire nos devoirs..

 

Je me souviens des grandes balades en vélo, au bord de la rivière ou aux travers les champs...

 

Je me souviens de cette odeur de savon, lorsque tu faisais ta toilette...

 

Je me souviens quand nous t'accompagnions lors de tes visites "au chateau" (maison de repos/retraite) et de ta gentillesse avec toutes ces mamies et papys en manque de visites familiales...

 

Je me souviens des tes beignets, de tes "crottes en chocolat", de tes gaufres, crêpes, sèches, tartes aux pommes, gateau au yahourt, avec ou sans confiture, et qui fait ce bruit si particulier de tendresse infinie lorsqu'on le porte à l'oreille et qu'on appuie dessus.....et puis de mon gateau préféré, à base de petits beurres, de crème, de café et de chocolat que tu me faisais pour me faire plaisir...

 

Je me souviens quand tu nous jouais de petits airs avec ton harmonica...

 

Je me souviens comme j'étais intriguée lorsque tu nettoyais méticuleusment ton dentier, que tu tenais dans ta main, quand nous nous nous brossions les dents...

 

Je me souviens quand tu m'as montré comme c'était sucré les fleurs de trèfle mauve qu'on trouvait dans l'herbe...

 

Je me souviens lorsque tu nous amenais à la messe et que tu nous glisssais une pièce dans notre poche, à donner au moment de la quête...

 

Je me souviens comme tu nous avais appris à faire de la musique avec des tiges de pissenlits....

 

Je me souviens lorsque nous allions aux escargots...et que, inlassablement, je ne pouvais m'empêcher d'en libérer quelques uns, en les sortant de leur prison, lorsqu'ils devaient dégorger plusieurs jours, en les jettant dans le parc d'à côté...

 

Je me souviens des soirées passées sur le balcon chauffé par les journées ensoleillées, à regarder les étoiles, à guetter les étoiles filantes et tenter de reconnaître l'étoile du berger, la grande et la petite ourse...

 

Je me souviens lorsque nous allions attraper les grenouilles à la mare de la tante D. et comme tu m'impressionnais, lorsque c'est toi qui leur coupait la tête, d'un grand coup de couteau, sur un billot de bois...je me souviens aussi comme tu nous régalais ensuite!

 

Je me souviens lorsque nous allions au cimetière avec toi, pour changer l'eau des vases de "nos tombes", et que tu racontais des anecdotes sur toutes ces parents, tantes, frère et autres qui te manquaient...

 

Je me souviens lorsque nous partions aux mûres, notre petit seau sous le bras...et que tu en faisais de délicieuses confitures...lorsqu'on vait pas tout bouloté...

 

Je me souviens comme tu cassais des branches de noisetier, et dénichais de "la ficelle bleue" qui trainait, utilisée par les agriculteurs, lorsque nous allions au bord de la rivière , pour que nous fabriquions des cannes à pêche, et comme tu nous laissais croire avec bienvaillance que c'était possible que nous attrapions un poisson....un jour...

 

Je me souviens comme tu nous apprenais qu'il ne fallait pas tuer les animaux, pas même les araignées, tes petites protégées, que chaque bête avait le droit de vivre.....et qu'il ne fallait pas enfermer d'insectes dans des boîtes, alors que nous adorions faire ça, sous prétexte que nous n'aimerions pas qu'on nous fasse ça...par contre, tu faisais exception pour les moustiques et taupes, sur lesquels tu t'acharnais sans vergogne, les uns pour protéger ta famille, les autres pour protéger ton jardin...

 

Je me souviens lorsque nous allions cueillir de fleurs de "perlimpinpin" dans les prés, puis qu'on les faisait sécher sur du journal pour que tu en fasses de la tisane....

 

Je me souviens des samedis soirs, lorsque le boucher passait avec sa camionette, que tu me laissais remplir le chèque....et que très souvent tu nous prenais des tartelettes aux lardons et au fromage...et du mou pour le chat...

 

Je me souviens comme tu demandais toujours à ce que ce soit toi qui ait le pain rassi si jamais le pain frais venait à manquer...tu disais que ça ne te faisait rien...

 

Je me souviens lorsque nous écossions les petits pois ou haricots verts, à l'ombre sous le pommier ou au frais dans la cuisine....

 

Je me souviens comme tu m'avais appris à tricoter, et comme, patiemment, tu me reprenais mon ouvrage (bien souvent une écharpe) pour récupérer mes mailles perdues et comme gentiment tu me faisais quelques tours en plus, pour m'avancer....

 

Je me souviens des goûters, toujours avec du pain, et soit du chocolat Poulain, (et son image), soit de la confiture, soit, pour mes frères, du beurre et du cacao dessus...moi j'aimais mes tartines de vache qui rit trempées dans mon chocolat au lait....

 

Je me souviens de nos "virées cuisine", juste avant d'aller se coucher...on grignotait un bout de pain, ou une pomme...

 

Je me souviens de tes stylos pour faire tes mots flechés, ceux avec la gomme au bout...

 

Je me souviens comme tu savais nous consoler quand ça n'allait pas...

 

Je me souviens de nos après-midi dans un pré, avec couverture, gateau, gourde d'eau, ballon et bouquins....

 

Je me souviens comme tu me mettais du vinaigre sur mes piqûres d'orties...

 

Je me souviens de nos balades en forêt, à la recherche de muguet, de jonquilles, de champignons ou d'asperges, suivant les saisons...

 

Je me souviens comme tu m'as appris à cuisiner, comme tu m'as donné des trucs et astuces, et surtout comme tu m'as fait confiance en me laissant disposer de ta cuisine, lorsque tu étais à la messe, le dimanche, pour préparer une partie du repas, souvent l'entrée et le dessert...avec plus ou moins de réussite....Paris ne s'est pas fait en un jour...

 

Je me souviens de tous ces week-end et de toutes ces vacances scolaires passées à tes côtés comme étant mes meilleurs souvenirs d'enfance...

 

Je me souviens comme tu étais ma confidente...je me souviens de ta douceur et ta chaleur humaine, je me souviens de ce jour où tu es venue à ma rencontre, en vélo, et que tu m'as accueillie chez toi....

 

Je me souviens comme tu m'as réconfortée, comme tu m'as prise sous ton aile, comme tu as ouvert ton coeur et ton domicile pour me protéger....Je me souviens comme tu as joué alors plus que ton rôle, comme tu as été combattive et aimante....

 

Je me souviens de ces mois à vos côtés, puis, en parallèle, je me souviens de tes absences, pour aller le voir à l'hôpital, je me souviens de ta prévenance pour lui, de ton attention, de ta patience....

 

Puis je me souviens de ce soir, où il nous a quittées, toutes les 2....

 

Je me souviens de tout ça et de tellement plus encore....

 

Je me souviendrai éternellement de toi, de cet amour incroyable qui m'unie à toi.....et ces mots je les écris parce-qu'on le dit toujours :

 

Il ne faut pas attendre que les gens qu'on aime nous aient quitté pour leur dire, qu'on les aime....

 

Alors je te le dis maintenant, Mamie, je t'aime, pour tout ça, et pour tout le reste.....

 

Primevere.jpg

fleur de perlimpinpin

(primevère ou coucou)

crédit photo

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nel 21/01/2014 10:06


Que c'est beau....


Je n'ai plus de mamies, mais j'aurai aimé leur dire tout cela aussi. Tu as bien raison de ne pas attendre qu'il soit trop tard pour le faire.


Bisous 

~♥Samdalia♥~ 24/01/2014 16:16



.....je mesure ma chance d'avoir encore ma mamie....et Mari aussi en a encore une.......ce qui fait que nos loulous ont
2 arrières grand-mères....


Je pense que je lui donnerai cette lettre à la fin du mois..si j'ose..


bisous!



Mamily 16/01/2014 23:52


Oh ! J'avais la gorge serrée en vous lisant .... Je croyais que cette vraie grand'mère était partie ... Merveilleux de pouvoir lui dire tout cela, je sais ce que c'est d'entendre ces paroles de
miel tous les jours mes petites filles me disent "Mamily on t'aime" alors n'hésitez pas les filles à le dire ....Cela fait tellement de bien au coeur ...Je vous embrasse.

coco 16/01/2014 17:06


Oh comme c'est joli et toujours merveilleusement bien écrit.... que de souvenirs, tu as bien fait de les mettre par écrits....bisous

Marie Moireaud 15/01/2014 23:13


J'avais rédigé un commentaire mais mauvaise manip  je ne sais si tu le verras pas très forte.en ordi comme tu peux le constater. Bravo pour ce cri du coeur pour ta mamie qui est toujours là
c'est tellement mieux de le dire maintenant . A bientôt

matro 15/01/2014 17:29


la meilleure et la plus forte des mamies

Lui...

  • : La vie n'est pas un long fleuve tranquille
  • La vie n'est pas un long fleuve tranquille
  • : je laisse libre cours à mes envies d'écriture, pour y parler un peu de moi, de mes enfants....de mes envies et de mes coups de coeur, de rire, de gueule! En somme, un peu de nous et beaucoup de partage...
  • Contact

Moi...

  • ~♥Samdalia♥~
  • Je suis un être humain, avec ses qualités et ses défauts....
  • Je suis un être humain, avec ses qualités et ses défauts....

Merci de votre voyage sur le fleuve...


 counter
     visiteurs  
1-photo picasa 2110

 

  Et à bientôt ....

 

 

 

 

 

Recherche

Le fleuve a sa boutique!

 

bijoux, cailloux...c'est chou!!


Et Avant ???

Bon voyage sur le fleuve...pas toujours tranquille...

1-photo picasa 2110-001

le fleuve passe par là...

1-photo picasa 2110

 

 

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez samdalia sur Hellocoton



Retrouvez samdalia surHellocoton

Vous êtes     sur le fleuve...